item Item : Ngbaka. Chant de réjouissances, de moqueries, et pour la place mortuaire “è kunda é“ _45-04

You don't have access to the media of this item. Please contact the administrators to get more rights. Click here
Title
Ngbaka. Chant de réjouissances, de moqueries, et pour la place mortuaire “è kunda é“
Collector
Arom, Simha ; Dournon, Geneviève
Collection
Musiques de République Centrafricaine, missions S. Arom et G. Dournon 1964-1967
Recording date
Aug. 9, 1964 - Aug. 9, 1964
Access type
metadata

Geographic and cultural informations

Location
Bimbo
Location details
Centrafrique, District Bimbo, Village Botéké
Language (ISO norm)
Ngbaka
Population / social group
Ngbaka
Ethnographic context
Population M'baka/ Ngbaka
"Vie sociale : chants de réjouissances, de moquerie, et pour la place mortuaire".
Keywords
Divertissement, Mort

Musical informations

Number Composition Vernacular name Interprets
Voix chantée : solo d'homme et choeur d'hommes Soliste : Simon Kenga
1 Cloche Makembe Antoine Mokombango
4 Tambours (ensemble) Ngili Albert Goumbiaou, Youmike Zoua, Marcelin Odjio

Archiving data

Code
CNRSMH_I_1983_001_045_04
Original code
BM.1983.001.045/71:45-04
Item number
_45-04
Creator reference
Ngbaka I
Remarks
Sont mentionnées deux orthographes: M'Baka et Ngabka

Homme soliste et chœur de 12 hommes environ.
Voix masculine: Antoine Mokombango, 26 ans, Ngbaka, cultivateur à Boteke.
Makembe : sorte de cloche très allongée en métal (trièdre, sans battant), forgée par le forgeron du village, tenue verticalement sur la cuisse gauche du musicien qui la frappe (en la soulevant légèrement) avec un morceau de pneu épais, abaisse le pavillon sur sa cuisse pour arrêter la vibration.
Instrument ngbaka spécial que l'on emploie pour les chants de chasse ou de guerre et aussi pour chanter et se moquer des femmes qui ont trop souvent des enfants.
Musicien: Simon Kenga, 27 ans, Ngbaka, cultivateur à Boteke.

Ngili ( = tambour en ngbaka):
1 tambour à 2 membranes, en forme de tronc de cône allongé. Le batteur est assis, le tambour debout est frappé avec deux baguettes.
Musicien: Albert Goumbiaou, 24 ans, Ngbaka, cultivateur à Boteke.
2 tambours: idem mais allongés sur le sol et frappé par le batteur à califourchon dessus. Chaque tambour frappé alternativement avec les 2 mains.
Musicien: Youmike Zoua, 20 ans, Ngbaka, cultivateur à Boteke.
1 tambour: idem. Allongé sur le sol, le batteur est assis dessus. Frappé avec les 2 mains.
Musicien, Marcelin Odjio, 24 ans, Ngbaka, cultivateur à Boteke.

La danse de la tortue. Chant de moquerie. La danseur imite la tortue.
Ce chant se chante en diverses occasions même sur la place funéraire comme chant de consolation, pour oublier. La pièce enregistrée ici est chantée sur le rythme pour la place funéraire. Ce chant pris sur un rythme plus lent, plus faible peut servir de chant au moment de la mort avec des pleurs.
Même thème, autre interprétation: cf. Mk II - 2 (ref collecteur) (soliste + harpe) et ?? (ref colleteur manquante) (soliste + arc).
Traducteur et informateur: Placide Lamine, 26 ans, Ngbaka, producteur traducteur à Radio Bangui.
Informations supplémentaires disponibles dans le classeur concernant : échelle musicale ; traduction du chant ; renvoi à des archives photographiques.



Informations supplémentaires disponibles dans le classeur concernant : structure sonore et échelle musicale ; traduction du chant
Last modification
Sept. 11, 2018, 7:24 p.m.

Technical data

Media type
Audio
Item size
22.9 MB