item Item : Extraits d'une nouba du mode hsine : B'taihi hsine: «Ia aâchiquine boûad el habib» - Nesraf hsine: «Saraqa el ghousnou qadda mahboubi» _Disque06_FaceB_01

wait  Loading...
Property Value Unit
Title
Extraits d'une nouba du mode hsine : B'taihi hsine: «Ia aâchiquine boûad el habib» - Nesraf hsine: «Saraqa el ghousnou qadda mahboubi»
Collector
Radiodiffusion Télévision Algérienne
Collection
1er Festival Algérien de la Musique Andalouse 1967
Recording date
Jan. 1, 1967 - Dec. 31, 1967
Access type
metadata

Geographic and cultural informations

Location
Algérie
Language
Arabe
Language (ISO norm)
Arabic
Population / social group
Algériens
Ethnographic context

Musical informations

Number Composition Vernacular name Interprets
1 Orchestre Orchestre de la Société "El Fenn ou El Adab" d'Alger ; Booutriche, Boualem (direction)
1 Voix chantée : choeur d'hommes

Archiving data

Code
CNRSMH_E_2011_002_041_006_03
Item number
_Disque06_FaceB_01
Collector selection
0
Remarks
«- B'taihi hsine: «Ia aâchiquine boûad el habib: o amants, l'éloignement du bien-aimé»
- Nesraf: «Saraqa el ghousnou qadda mahboubi: le rameau a volé à mon bien-aimé sa taille flexible.»
Le premier extrait: «Ia aâchiquine...: o amants...» appartient à la catégorie de b'taihis qui, assez rarement à Alger, se jouent et se chantent sur un mouvement relativement rapide, comparé à la solennité pathétique des mecedders. Le texte dit les tourments de la séparation et l'amer sentiment d'isolement que cause l'absence du bien-aimé.«Un seul être vous manque...» Ici est soulignée davantage encore cette brûlate intensité que prend la passion lorsque son objet est éloignée. En somme, le contrepied harmonieusement exprimé du dicton populaire : loin des yeux, loin du cœur.
Le deuxième morceau ou nesraf est très aisé d'allure lui aussi. Peut-être est-ce dû à son modernisme... tout relatif, car il est de création récente. Son auteur le cheikh IBN CHAHED, était cadi d'Alger à la veille de la conquête française. Heureuse époque où de pieux magistrats enturbannés, comme lui et son illustre contemporain IBN EL K'BABTI, tout pétris de culture artistique et de science juridique et religieuse savaient meubler leurs loisirs pensifs de rêves charmants, de fantaisie créatrice et de beauté.» (Cf. Verso de la pochette)
Last modification
Nov. 30, 2018, 12:17 p.m.

Technical data

Media type
Audio
Item size
189.1 MB