item Item : Film “Kanem 1963“ _01:01

Title
Film “Kanem 1963“
Collector
Brandily, Max-Yves
Collection
Tchad, Kanem; Brandily, M. ; 1963 (films)
Recording date
Jan. 1, 1963 - Dec. 31, 1963
Access type
metadata

Geographic and cultural informations

Location
Tchad
Location details
Région du Kanem, sous-préfecture de Mao
Population / social group
Ethnographic context
Fête du Ramadan, devant le palais du sultan (ou alifa).
Voir les enregistrements audio CNRSMH_I_2011_022_001_57 à 59 pour la musique correspondante.
Un même ensemble de prises de vue a ensuite donné lieu aux quatre films: "Kanem 1963", "Terre sans chemin", Pastorale millénaire" et "Le paradis des oiseaux".

Musical informations

Number Composition Vernacular name Interprets
2 Hautbois Ghaita
1 paire Tambour à tension variable Bala
2 ou 3 Tambour à 2 membranes Ganga
Plusieurs Tambour à 2 membranes Kidi

Archiving data

Code
CNRSMH_I_2018_002_001_01
Item number
_01:01
Remarks
Grande fête durant une journée. Le sultan sort à pied devant son palais afin de saluer la foule. (Ordinairement il sort de son palais à cheval). Les chevaux sont rares dans la région. Seul le sultan en possède.
Les notables viennent saluer le sultan et entrent dans son palais. Absence de tourisme dans la région à cette époque. Le sultan parle un français très correct.
Musiciens sont professionnels et castés, mais non les danseurs, qui sont des descendants de captifs. Il est toutefois possible de faire à ces derniers aussi des offrandes (cadeaux, argent).
Bala: tambours d'aisselle, joué par couple: un grand et un plus petit, tenu sous le bras par un seul musicien. Un son est dit voix masculine et l'autre, voix féminine (vérifier lequel).
Plusieurs groupes de musiciens jouent en même temps, non loin les uns des autres mais indépendamment. Les musiciens et danseurs viennent nombreux dans l'espoir de recueillir beaucoup d'offrandes.

Puis marché de Mao (faire une séquence distincte?).
Son: Ambiance Marché Mao.
Présentation de différents produits, dont la spiruline séchée.
Les femmes s'épilent les cheveux au sommet du front pour agrandir ce dernier (marque de beauté).

Retour à la musique et la danse.
Plusieurs Kidi: tambours de forgerons à deux membranes, frappés à mains nues. Portés en bandoulière ou maintenus devant les genoux. Une pastille posée sur la peau de jeu alourdit cette dernière. (Le tambour Tumbol en revanche est frappé avec deux battes).
Hochets de chevilles en fruits de baobab, avec des graines à l'intérieur.
Last modification
March 9, 2018, 4:25 p.m.

Technical data

Media type
Vidéo