item Item : Chant avec harpe-cithare bògóngó, yánzà _009_02

You don't have access to the media of this item. Please contact the administrators to get more rights. Click here
Title
Chant avec harpe-cithare bògóngó, yánzà
Collector
Fürniss, Susanne
Collection
Mission S. Fürniss, RCA (population Aka), 1994
Recording date
Nov. 28, 1994 - Nov. 28, 1994
Access type
metadata

Geographic and cultural informations

Location
Mbaïki
Location details
Préfecture de la Lobaye, derrière la SCAD, dans les environs de Zomia, campement Ebèngè
Language
Aka
Language (ISO norm)
Aka
Population / social group
Pygmée : Aka
Ethnographic context
Hors contexte. Les chants avec la harpe-cithare bògóngó sont un répertoire masculin qui autrefois s'inscrivait dans la communication spirituelle entre hommes et femmes lors des expéditions de chasse quand les hommes étaient partis pour plusieurs semaines à la grande chasse à la sagaie, à la poursuite des éléphants et autres grands mammifères. Depuis la fin du 20e siècle, ce répertoire est un divertissement des hommes. Les thématiques des chants témoignent du contexte initial : elles concernent l'heureuse issue de la chasse et la réunion des hommes avec leurs épouses après une longue absence et abstinence.
Cf. CD Fürniss 1998 et les articles Fürniss & Bahuchet 1995 et Fürniss 2012.

Musical informations

Number Composition Vernacular name Interprets
Harpe-cithare Bògóngó Nonga
Voix chantée
Battements de mains

Archiving data

Code
CNRSMH_I_2016_014_009_02
Original code
DAT.10.2
Item number
_009_02
Creator reference
2_yanza_2
Remarks
La harpe-cithare est jouée par Nonga qui est aussi le chanteur soliste. Les chanteurs sont Tasango, Ngindo et Maziki.
yánzà lô é kò lô "Yanza, c'est comment aujourd'hui ?" L'anthroponyme Yanza signifie "Fouet de la queue de l'éléphant"
Mauvaise résonance.
Battements de main. Battue trop forte.
Plusieurs voix d'hommes. Chant hésitant.
Mauvais.
Last modification
June 28, 2019, 7:07 p.m.

Technical data

Media type
Audio