item Item : Solo de harpe kùndé, chant nyàmà téngúlá mòkúkà _008_17

You don't have access to the media of this item. Please contact the administrators to get more rights. Click here
Title
Solo de harpe kùndé, chant nyàmà téngúlá mòkúkà
Collector
Fürniss, Susanne
Collection
Mission S. Fürniss, RCA (population Aka), 1994
Recording date
Dec. 3, 1994 - Dec. 3, 1994
Access type
full

Geographic and cultural informations

Location
Location details
Près de Zoméa, campement Bakongolo
Language
Aka
Language (ISO norm)
Aka
Population / social group
Pygmée : Aka
Ethnographic context
Hors contexte. La harpe est un emprunt récent des Aka à leurs voisins villageois, les Mbati, et sert surtout au divertissement. C'est pourquoi elle n'a pas de répertoire propre, mais accompagne des chants empruntés entre autres à la harpe-cithare ou à l'arc monocorde, dont les paroles peuvent être en d'autres langues que l'aka. Un détail morphologique de la harpe fournit un indice pour une adaptation volontaire de cet instrument étranger. Tout comme la harpe-cithare bògóngó, le kùndé aka possède six cordes, alors que les autres harpes de la région en contiennent cinq, sept ou dix.
Cf. Thomas, J.M.C., S. Bahuchet, A. Epelboin, S. Fürniss (éds), 2007, Encyclopédie des Pygmées Aka, vol. II : Dictionnaire ethnographique Aka-Français, fascicule 8 – K, Louvain-Paris, Editions Peeters, p. 283 (Photo).

Musical informations

Number Composition Vernacular name Interprets
Harpe Kùndé Iba
Battements de mains

Archiving data

Code
CNRSMH_I_2016_014_008_17
Original code
DAT.9.17
Item number
_008_17
Creator reference
17_nyama_tengula_harpe
Remarks
La harpe est jouée par Iba qui est aussi le chanteur soliste. La partie du chœur ou du répons est chanté par deux hommes, Mongenzo et Mokanya.
nyàmà téngúlá mòkúkà "L'animal boîtant se débat dans le piège"
Du répertoire de piégeage pour arc musical.
Battements de mains.
Last modification
June 28, 2019, 7:07 p.m.

Technical data

Media type
Audio