item Item : Istikhbar aârak - Neklab aârak _Disque05_FaceA_01

wait  Loading...
Property Value Unit
Title
Istikhbar aârak - Neklab aârak
Collector
Radiodiffusion Télévision Algérienne
Collection
1er Festival Algérien de la Musique Andalouse 1967
Recording date
Jan. 1, 1967 - Dec. 31, 1967
Access type
metadata

Geographic and cultural informations

Location
Algérie
Language
Arabe
Language (ISO norm)
Arabic
Population / social group
Algériens
Ethnographic context

Musical informations

Number Composition Vernacular name Interprets
1 Orchestre Orchestre de la Société des concerts du Conservatoire d'Alger ; Ferkhardji, Abderrezak (direction)
1 Voix chantée : solo de femme Dziria, Fadhila
1 Voix chantée : choeur

Archiving data

Code
CNRSMH_E_2011_002_041_005_01
Item number
_Disque05_FaceA_01
Collector selection
0
Remarks
«Le neklab est une chanson d'amour légère, bien enlévée, à la ligne mélodique plus dépouillée et moins profonde que dans les grandes pièces des noubas, mais néanmoins gracieuse. Il s'exécute, en général, sur un rythme binaire régulier, (2/4) qui donne à la chanson l'allure d'une marche alerte, qu'un rien, dans l'interprétation pourrait transformer en marche militaire colorée et martiale. toutefois, il en existe quelques-uns qui se jouent sur une mesure claudicante (bourdjila : unijambiste), toujours vive. On peut composer des petites suites, des noubas de neklabs, soit en faisant défiler, l'un après l'autre, des morceaux du même mode, soit en passant d'un mode à l'autre. L'ensemble de ces pièces, avec des ouvertures qui précédent et qu'on appelle bachraf (nom d'origine persane) ou tchenber (nom d'origine turque) peut être donc considéré comme le répertoire de la musique classique légère d'Algérie. Sept modes ont fourni les thèmes sue lesquels ont été composés les neklabs. Ce sont également ceux des 7 modes fondamentaux suivants, qui fournissent la matière des istikhbars ou préludes: djarca, raml-maïa aarak, zidane sika, moual, mezmoum. Istikhbar et le neklab sont interprétés ici, avec une délicatesse toute féminine, que les interventions de la puissante chorale ne font que mettre davantage en relief.» (Cf. Verso de la pochette)
Last modification
Nov. 29, 2018, 2:01 p.m.

Technical data

Media type
Audio
Item size
143.1 MB