item Item : Extraits d'une nouba du mode rasd-dil _Disque04_FaceA_01

wait  Loading...
Property Value Unit
Title
Extraits d'une nouba du mode rasd-dil
Collector
Radiodiffusion Télévision Algérienne
Collection
1er Festival Algérien de la Musique Andalouse 1967
Recording date
Jan. 1, 1967 - Dec. 31, 1967
Access type
metadata

Geographic and cultural informations

Location
Algérie
Language
Arabe
Language (ISO norm)
Arabic
Population / social group
Algériens
Ethnographic context

Musical informations

Number Composition Vernacular name Interprets
1 Orchestre Orchestre de la Société des concerts du Conservatoire d'Alger ; Ferkhardji, Abderrezak (direction)
1 Voix chantée : solo d'homme Serri, Sid Ahmed
1 Voix chantée : choeur d'hommes

Archiving data

Code
CNRSMH_E_2011_002_041_004_01
Item number
_Disque04_FaceA_01
Collector selection
0
Remarks
«Le mode rasd-dil (do-sol) se jouait dans l'ancien cérémonial arabe, au lever du jour, comme le mode maia, avec lequel il est souvent jumelé. Aussi nombre de chansons qui composent les noubas de ce mode sont-elles consacrée à l'apparition de l'aube.
Et les poèmes évoquent, naturellement, les fêtes des premiers rayons sur les jardins qui embaument et se colorent, la langueur des nuits qui finissent, le goût de cendres des enchantements et des plaisirs qui laissent le coeur ianssouvi. Ils portent l’ambiguïté de cette joie fanée et de cette tristesse d'un au-revoir à l'ombre et au silences complices, et d'un salut au jour, à la vraie vie qui recommencent : une dernière coupe, un dernier sourire, une larme peut être parfois, une pensée vers Dieu, avec un peu de repentir.
Et la musique du rasd-eddil est faite pour traduire exaltation et cette mélancolie intimes. Ici, l'istikhbar du mode moual (il n'y a pas de prélude rasd-eddil) donne le ton. Après un appel de la cithare, la voix répond tour à tour, à la flûte, à la kouitra, au violon. Le derdj: 4/4, est un chant à la gloire de l'aurore : "L'aurore brille te l'oiseau chante sur les tiges... Remplis les coupes...
Le nesraf : 5/8, dans lequel le chanteur et le choeur se relayent, est aussi une chanson d'amour, qui laisse une large place à l'éloge du vin: "Vers-nous à boire, dans cette fête..."» (Cf. Verso de la pochette)
Last modification
Nov. 29, 2018, 11:57 a.m.

Technical data

Media type
Audio
Item size
211.8 MB