item Item : Danse lue lopu CD2_15

wait  Loading...
Property Value Unit

Dublin Core Metadata

ElementRefinement
Value
identifier 
http://archives.crem-cnrs.fr/items/30118
identifier 
CNRSMH_E_1998_017_001_002_15
type 
Sound
title 
Danse lue lopu
creator 
Zemp, Hugo
contributor 
Zemp, Hugo et al.
contributor 
ZEMP, HUGO
subject 
Ethnomusicology
subject 
Research
descriptionabstract
CD.II - Océanie / Îles Salomon "Ce chant polynésien - l'atoll d'Ontong Java fait partie de ce qu'on appelle la « Polynésie périphérique » - est construit sur un court vers chanté quatre fois (avec une légère variante la troisième et la quatrième fois). Les paroles demandent la protection pour l'île et sa population. Un petit choeur d'une douzaine de femmes est assis par terre derrière un long bambou sec que deux femmes frappent chacune avec une baguette, fournissant ainsi une pulsation régulière. Le choeur chante à l'unisson et à l'octave (les danseurs s'y joignent par momment), les deux premières lignes en recto tono sur une seule hauteur de son, les deux lignes suivantes, également en recto tono, une seconde majeure plus haut. L'un des danseurs donne alors le signal par un cri, et le tout est ensuite répété, sur un tempo plus vif, en parlé-chanté, c'est-à-dire sans hauteur de son fixe. Danse : Exécutée à la suite d'un chant de la catégorie lopu (chant du rituel annuel sanga), cette danse comporte les caractéristiques de toutes les danses du type lue : la très brève durée et la division en deux parties distinguées par le tempo de la musique et les mouvements corporels. Dans la première partie, les dix danseurs restent sur place et font des mouvements de bras (d. photo de couverture), en changeant le poids du corps d'une jambe à l'autre, le pied dégagé étant légèrement appuyé sur le talon. Dans la seconde partie au tempo plus rapide, ils avancent environ dix mètres en direction du choeur, les jambes écartées, les genoux légèrement fléchis, en sautillant souvent sur les deux pieds en même temps, le torse penché en avant. Sur la dernière syllabe du chant, les danseurs se retournent, puis regagnent leur place initiale pour commencer une nouvelle danse. Dans la partie rapide, on entend le bruissement des jupes de fibres végétales que portent les danseurs." Hugo Zemp, cf. p. 73 du livret
publisher 
Le Chant du Monde, Paris
publisher 
CREM-CNRS
datecreated
1975-01-01T00:00:00Z
dateissued
1998-01-01T00:00:00Z
coveragespatial
Salomon
coveragespatial
Mélanésie
coveragespatial
Océanie
coveragespatial
Luangiua, atoll d'Ontong Java
rightslicense
Restreint (enregistrement édité)
rightsaccessRights
public
formatextent
00:00:31
formatmedium
CD-Livre
formatMIME type
audio/x-wav
relationisPartOf
http://archives.crem-cnrs.fr/collections/4710