item Item : La lecture du pentateuque : Exode XX, XII, XIII - Genèse I, XXI - Nombres X _FaceA_02

wait  Loading...
Property Value Unit
Title
La lecture du pentateuque : Exode XX, XII, XIII - Genèse I, XXI - Nombres X
Collector
Gerson-Kiwi, Edith
Collection
Musique de la Bible
Recording date
Jan. 1, 1961 - Dec. 31, 1961
Access type
metadata

Geographic and cultural informations

Location
Jérusalem
Language
Hébreu
Language (ISO norm)
Hebrew
Population / social group
Juifs
Ethnographic context

Musical informations

Number Composition Vernacular name Interprets

Archiving data

Code
CNRSMH_E_1962_007_001_02
Original code
DI.1962.007.001:A02
Item number
_FaceA_02
Collector selection
0
Remarks
Cette partie est constituée de quelques lectures de la prose des cinq livres de Moïse.
«Nous avons mis au début des lectures du Pentateuque celle des dix commandements dans la forme des Juifs séphardi de l’Île de Rhodes (N°7), qui ont réuni des éléments hispano-grecs au style du chant turc en une diction particulièrement expressive. Le N°8 vient du Yémen (Damar) et offre un extrait de l'Exode (XII, 21-22); c'est en quelque sorte une préface aux numéros suivants (9-17) dont il constitue le prototype mélodique réduit à l'essentiel. Toujours dans la perspective des études comparées les exemples N°9-13 donnent tout le début de la Bible (Genèse I, 1-5).
A côté du style oriental du Yémen et de l'Irak nous citons le style méditerranéen-séphardi de la communauté de Rome (N°13). Le noyau ancien des formule d'accents reste transparent et les enchaînements de cadences qu'il comporte ont un caractère curieusement extra-européen malgré la manière de chanter italienne. Il en va un peu de la même manière avec le rite askenazi-occidental des Juifs d'Allemagne (N°14).]...[Le N°15, une lecture du lointain Afganistan, montre comme l'Orient et l'Occident peuvent confluer facilement ; ce numéro appartient comme le N°17 au rite persan dont la tradition a déjà disparu. Pour boucler le cercle nous revenons dans le N°16 au Yémen en jetant cette fois un coup d’œil sur les effets de la tradition orale. Ici c'est la méthode de l'enseignement qui nous fascine : lu par le père phrase par phrase, traduit par l'enfant phrase par phrase sur un ton didactique particulier dans la langue araméenne, l'ancienne langue populaire d'Israël, c'est ainsi que de tout temps l'héritage spirituel fut transmis aux jeunes générations, puis porté par celles-ci sans défaillance, à travers des siècles de migrations, de dispersions et de persécutions.» (Cf. Edith Gerson-Kiwi, livret de présentation)
Last modification
July 16, 2018, 4:59 p.m.

Technical data

Media type
Audio
Item size
193.8 MB