item Item : KEBEKEBE (à la toupie humaine) 001_49

wait  Loading...
Property Value Unit
Title
KEBEKEBE (à la toupie humaine)
Collector
Pepper, Herbert
Collection
Anthologie de la vie africaine (Congo - Gabon)
Recording date
Jan. 1, 1941 - Dec. 31, 1956
Access type
full

Geographic and cultural informations

Location
Congo -- COG
Location details
Fort-Rousset (ancienne appellation d'Owando, capitale de la région de la Cuvette au Congo)
Population / social group
Kouyou
Ethnographic context
A l'instrument de musique est souvent associé l'objet figuratif (parures, masques, emblèmes), nouvel élément entrant dans l'orchestration minutieuse et complexe de la vie africaine. Cet enrichissement de l'expression s'observe entre autre auprès de formes d'œuvres, entrant dans le cycle d'un rite, condition souvent offerte par le jeu de l'adulte. Il se plaît à jouer avec le danger. Il cherche dans la détente l'illusion de dominer, de domestiquer l'objet qui, dans la vie réelle l'effraie et l'oppresse. Cette recherche ne va pas sans accorder au jeu une certaine gravité. au travestissement, à la mascarade s'attache l'idée de secret (préparation, apparition et disparition des acteurs); de garde et de protection du secret par des initiés. Plan dont la réalisation aboutit à la formation d'un rite, d'autant plus qu'il ne reste qu'un pas à franchir afin de tomber dans le domaine de la religion et de la magie.
Le jeu rituel peut avoir d'autres caractéristiques. A savoir, les joies du spectacle et de la rivalité sportive. Le spectateur de Kébékébé voit arriver sur une piste circulaire des personnages phénoménaux. En outre la physionomie de chaque Kébékébé diffère comme celle des marionnettes. le jeu va consister pour le Kébékébé à tourner sur lui-même jusqu'à épuisement, selon un style déterminé par la tradition : il devra tracer durant son tournoiement une trajectoire sans s'écarter de la piste, donner à son enveloppe une forme élégante se déplaçant sans à-coups. Ces conditions plus ou moins bien satisfaites départagent les joueurs venus de différents villages. Lors de son exploit, le Kébékébé est guidé par le son de petits tambours portatifs qui le suivent. Des paris sont ouverts entre spectateurs, à savoir quel sera le meilleur joueur du jour.
Cette séquence est composée de deux parties :
a) conseils à un joueur-acrobate : des encouragements sont adressés à un Kébékébé avant sa performance,
b) jeu de tournoiement : Des rythmes, des chants et des cris accompagnent le Kébékébé pendant son mouvement giratoire. La chute (par épuisement) est marquée les exclamations et les félicitations de la foule.

Musical informations

Number Composition Vernacular name Interprets
Voix homme
Voix criée : Femme
6 Tambour frappé
1 Cloche
Battements de mains
Voix : Solo d'homme et choeur d'hommes

Archiving data

Code
CNRSMH_E_1959_002_004_001_49
Item number
001_49
Creator reference
Disque 1, face 2, séquence 23
Remarks
Cette séquence correspond aux scènes de jeux rituels.
Documentation page 37 : image illustrant un Kébékébé.
Transcription et traduction du texte chanté.

Cloche en fer.
Last modification
Jan. 29, 2014, 12:22 p.m.

Technical data

Media type
Audio
Item size
15.8 MB

Related media

Media Preview
Title
Kébékébé - debout
Description
Un personnage constitué d'une haute forme en raphia tissé, au sommet de laquelle se dandine une tête sculptée polychrome parée de plumes (en réalité un homme se tient dans cette forme en brandissant à l'intérieur la poignée de la tête).
Credits
Yellachich, Xénia
Mime_type
image/png
Download
CNRSMH_E_1959_002_004_L37.png