Fonds : Fonds Véronique Arnaud

Title
Fonds Véronique Arnaud
Description
Enregistrements inédits effectués par V. Arnaud auprès des populations Yami (actuels Tao) de l'île de Lan yu (à Taiwan) depuis 1971. Fiche de fonds mise à jour en avril 2021.
Code
CNRSMH_Arnaud
Total available duration
457:02:08
Last modification
June 24, 2013, 12:37 p.m.

Related media

Media Preview
Title
Photographie de V. Arnaud sur le terrain en 1986
Description
Docteure d'Etat, chercheure honoraire du CNRS (Centre Asie du Sud-Est, CASE), spécialiste des populations Yami (Tao) de Lanyu (Taïwan).
Disciplines : Sinologie, ethnologie
Lauréate du prix 2017 de la Fondation culturelle franco-taïwanaise du Ministère de la Culture de Taïwan et de l'Académie des sciences morales et politiques de l'Institut de France.
Credits
Arnaud, Véronique (CC BY-NC-ND)
Mime_type
image/jpeg
Download
CNRSMH_Arnaud_photo1986.jpg
Title
Présentation des recherches et travaux de V. Arnaud
Description
Sociétés Austronésiennes de Taiwan - Lan yu (Taïwan) - Yunnan (Chine) - Archipel Batan des Philippines
Sinologue de formation, Véronique Arnaud a bifurqué vers l'ethnologie au cours d'une maîtrise sur les minorités chinoises (1969). Les enseignements de G.Condominas, A-G Haudricourt, L.Bernot et J.Barrau furent déterminants de sa vocation. Elle a recueilli près de 500 heures d'enregistrements sonores (sur bandes magnétiques et cassettes) lors d'un terrain prolongé et répété chez les Yami (actuels Tao) de Botel Tobago, Lanyu (Taïwan) qui a commencé en 1971. La collaboration avec les Yami (Tao), population austronésienne apparentée à celles de l'Archipel Batan des Philippines, a pris la forme de nombreux séjours entre 1971 et 2017 tout en suivant le rythme des saisons et de retour en France, d'un travail analytique des données.
La société a été approchée par l'étude de la langue désignée comme "le parler des hommes" ("ciriciring no tao") par ses locuteurs, l'examen de la littérature orale recueillie spontanément ou au cours d'enquêtes successives (chants, récits de lignages, mythes d'origine, énoncés rituels, données sur la faune, la flore, commentaires ethnographiques, anecdotes, lexiques, etc.) qui ont donné lieu à de nombreux articles et publications audiovisuelles : travail associant l'analyse de la langue elle-même, la transcription vernaculaire en yami, la traduction (yami-français-anglais), l'analyse morphophonèmique, l'enregistrement sonore, les pratiques de production vocale, les commentaires lexicographiques , le contexte ethnographique, etc.

Domaines de recherche :
- Les Hommes De-l'île (Tao Do-pongso) : Histoire d'un peuple sans écriture
- Conception de l'espace terrestre et maritime du village de Jiraraley
- Systèmes de représentations liées à l’enfance et à l’univers maritime
- Mise en œuvre de techniques de diffusion et d’archivage (numérisation des sons, des images et des objets ethnographiques)
- Patrimoine oral des Yami (Tao) : la parole et le rituel - poésie et ethnographie.
- "L'îles des Hommes et la force du chant".
"L'île des Hommes" (Do pongso no Tao) est l'appellation initiale de Lanyu ("l'île des orchidées" en chinois) en tao (yami). Après une présentation de l'évolution qu'a connu cette société austronésienne de pêcheurs agriculteurs durant la période 1970-1990, il sera question
des grandes fêtes collectives célébrées au cours d'un cycle annuel, en particulier des formes d'expression chantées (chants responsoriaux, chants sacrés, chant d'exorcisme, etc.), de la conception de la parole et des procédés de ritualisation .
Les chants anood constituent de grandes formes au débit lent et monotone où alternent la voix d'un soliste et un choeur d'hommes à l'unisson reprenant fidèlement le dernier hémistiche. Exprimés uniquement dans le contexte rituel, les "chants sacrés", raod, se distinguent des anood par la langue, une lange poétique privilégiant les archaïsmes, intelligible aux anciens et hermétique aux jeunes. Ils suggèrent, semble-t-il, la "haute mer" (ilaod). Musique exclusivement vocale, elle est exécutée le plus souvent sous forme de joute. Le principal souci du chanteur n'est pas de dégager la mélodie mais de donner la réplique par son chant. Elle joue un rôle important dans les échanges et les potlatchs à caractères compétitif en relation avec la vie des insulaires et l'ensemble de l'univers... (Cf. Conférence en ligne : "l'île des Hommes" et la force du chant", CEFC, Taipei, 2010).

Une autre occasion rituelle déroule toute cette palette des expressions de la honte et de la peur des éléments naturels, des dieux et des hommes, et met en branle le registre pathétique de l’apitoiement jusqu’au renversement final par lequel les humains s’affranchissent de leurs peurs, et se projettent vers la saison à venir. Il s’agit d’un rituel de « façonnement du port » (meyvanoa) et « d’appel des poissons volants des premières migrations », célébré les 25 et 26 février 1986, au village de Jiraraley. Il s’agit d’un ensemble de 147 chants entrecoupés de 168 transitions parlées (numérisés sur 11 CD), que j’ai transcrit dans la langue, traduit en français et en anglais en essayant de respecter la longueur des segments. Ils expriment la disposition d’esprit des participants qui évolue au fur et à mesure du rituel. L’enchaînement des étapes du rituel dévoile la progression des couleurs émotionnelles, un cheminement qui va de la honte et de la peur aux larmes et à la colère, jusqu’à la fierté arrogante.
Credits
Arnaud, Véronique
Title
Film en ligne (version Fr, sonorisée à l'aide d'enregistrements au magnétophone) : Botel Tobago, l'ile des hommes (1992)
Description
Après avoir fait le montage des bobines de films en 8 mm et en super 8 mm (deux heures trente de rush), Véronique Arnaud a fait faire un transfert en UMatic en 1991 de façon à ce que soit réalisé un film à l'IRESCO/Vidéo. Avec l'aide du monteur, Marc-François Deligne, une première version de 51 minutes a été effectuée pour être publiée à CNRS Images en 1992. Le support original des films 8 mm et Super 8 étant, pour une partie non sonore, la sonorisation a été effectuée en parallèle à l'aide de ses enregistrements au magnétophone.
Résumé du film : Rituels et vie quotidienne des Yami, les Hommes De-l'île (Tao Do-Pongso) de Botel Tobago, petite île corallienne située au large de Taïwan, filmés dans les années 1970. Cette société pratique la culture irriguée du taro, la culture sèche, notamment celle du millet, et la pêche. Ces activités se différencient selon les trois saisons de l'année lunaire. Toute la vie des insulaires est centrée sur la saison de pêche des poissons migrateurs en grande et petite pirogue qui a lieu de mars à juillet. Des rites d'ouverture sont célébrés pour "façonner le port" (meyvanoa) et appeler les poissons des premières migrations.
Bien que les Yami soient christianisés, les pratiques rituelles s'articulent autour d'une vaste catégorie d'entités : divinités célestes, "morts errants", et principes vitaux animant le corps humain mais aussi des plantes, des animaux ou des objets sacrés. Le pouvoir collectif est rassemblé entre les mains des anciens qui possèdent des biens. Ils servent d'intermédiaires à ceux de leur lignage, lors des cérémonies rituelles, des sacrifices et des relations d'échange entre les divers groupes.
Les Yami ont repris leur ethnonyme des origines, Tao, à la suite de la ratification d'une loi sur l'identité des aborigènes (2001).
Credits
Arnaud, Véronique ; CNRS
Title
Film en ligne (Version française) : "Botel-Tobago, l'île des Hommes" (2011)
Description
Nouvelle version du film "Botel-Tobago, l'île des Hommes" de 1992 dont Véronique Arnaud a fait la transcription des chants et des transitions en yami/tao accompagnée de la traduction des sous-titres en français.
Credits
Arnaud, Véronique
Mime_type
application/pdf
Title
Video online (english version, 2013) : Botel Tobago : The island of Men
Description
A new version of the 1992 film with transcribed in yami/tao and translated in english subtitled songs and transitions, a new map, list of songs and the people taking part in the film.
Rituals and daily life of the Yamis, the Men Of-the-Island (Tao Do-Pongso) of Botel Tobago, a small coral island located off the coast of Taïwan (Lanyu) filmed in the 1970's. Their community practices the irrigated cultivation of taro as well as dry cultivation such as millet, and fishing. These activities differ according to the three seasons of the lunar year. The whole life of the islanders is centered on the fishing season of the migrating fish, in large and small pirogues - flying fish, dolphinfish and high sea fish - which takes place from March to July. Rites of opening are celebrated in order to "shape the port" (meyvanoa) and call the flying fish of the first migrations.
Even though the Yamis have been converted to Christianity, their ritual practices hinge on a vast category of entities : celestial divinities called "the Men From-Above" (Tao Do-To), "the wandering souls" (anito) which inhabit the Yami universe and "the vital principles" (pahad) animating the human body as well as the plants (millet), the animals (flying fish) or the sacred objects (gold pectorals). The collective power is gathered within the hands of the elderly who own goods (taros, pigs, gold, etc...). They act as middlemen for those of their lineage, known as "those of one breath", during the ritual ceremonies, the sacrifices and the relations of exchange between the different groups. The exchanges do not imply only goods but also banquets, speeches, and responsorial songs. The Yami have gone back to their original ethnonym, Tao, following the ratification of the law on the identity of the Aborigenes (2001).

Director : Véronique Arnaud - Centre Asie du Sud-Est (CASE) - UMR 8170
Editing : Arghyro Paouri - CEM/iiAC
Production : CNRS - CASE & iiAC / CEM
Credits
Arnaud, Véronique
Title
Collection d'objets déposée par Véronique Arnaud au musée du quai Branly - Jacques Chirac
Description
136 objets déposés, les notices sont en cours de rédaction et de correction. Catalogue effectué par Véronique Arnaud (archives du Musée du Quai Branly).
Credits
Title
Allocution de Véronique Arnaud (10 septembre 2018)
Description
Allocution de Véronique Arnaud le 10 septembre 2018 lors de la remise du prix 2017 de la Fondation culturelle franco-taïwanaise du Ministère de la Culture de Taïwan et de l'Académie des sciences morales et politiques de l'Institut de France.
Credits
Arnaud, Véronique (CC BY-NC-ND)
Mime_type
application/pdf
Download
CNRSMH_Arnaud_Allocution2017.pdf
Title
Film en ligne (version Fr) : Chez les Yami, inauguration d'un makarang (1997)
Description
Vidéo Hi8, interventions en son direct (langue yami) sous-titrées en français.
Dans l'île de Botel Tobago à Taïwan (1994), les premiers mois du calendrier lunaire yami (juillet-août) sont dédiés aux constructions et aux fêtes collectives à caractère compétitif. Elles sont ponctuées de chants responsoriaux qui peuvent être exécutés sous la forme kariag "accompagnée de battements des mains."
L'unité de résidence des Yami se compose d'une maison d'habitation, d'une plate-forme et d'un makarang. Ce dernier est une construction secondaire qui est utilisé à des fins artisanales et rituelles. Ici, est célébré le rituel d'inauguration du nouveau makarang de Grand-père-de-Celui-qui-se-cache (Siapen-Pavingen) du lignage Des-Bambous (sira Do-Kanallan). La distribution cérémonielle de taros, de viande de porc et de poissons volants, permet aux constructeurs d'arracher le makarang aux "morts errants" (anito) de leurs ancêtres venus chercher leur tribut.

Auteur(s) : Véronique Arnaud
Production : CNRS AV (Producteur)

Consulté le 12/04/2021 sur CNRS images.
Credits
Title
Calendrier Yami (Botel Tobago, Do-Pongso-no-Tao, Lanyu, Taiwan)
Description
Calendrier Yami indiquant les trois saisons de l'année lunaire.
Credits
Arnaud, Véronique (CC BY-NC-ND)
Mime_type
application/pdf
Download
CNRSMH_Arnaud_calendrier_yami.pdf
Title
Remerciements de Véronique Arnaud aux Yami du village de Jiraraley, Lanyu, Taiwan (avril 2021)
Description
" A gokey kamo sira maran kong, sira kaminan kong, sira wari ciong, sira kaka kong, sira manganak kong ... A gokey kamo aroa tao a makeykeylian Jiraraley !
No kakoapa, no kapanoma ko mai, ya sikalima wawan na rana no vilavilang na do awan. A meysiva ko, a macinanao ko do ciriciring no Tao. Yaro nani nanao jiaken no Tao Do-Pongso. Isarey da yaken no Iraraley a makeykeylian. A macivahey ko jira ka paciyakan ko jira. Yapereh so ikaviey da, Itoro da yaken a kan ko oyod among a ilek kano varavara. So yako karilawan jira pacivahayan ko. No kanang abo pa o miop so saké, apia o kataotao da, abo so velek da, pipia sira so kataotao. Yapia o kagagan ko nimasirong do karawan. Yaro nani sidongen yaken a vazey ko do Pongso ya. Ko ji mancian o ngaran da ta minasirong rana sira do karawan. No kakoapa, yabo pa o ranom do vahey, yabo peywadwadan do vahey no kakoapa, yabo pa o zampo, yamian so apoy a zampo. Do pia vehan do mahep, aroa tao a mizngen da o meyraraod do mahep no aroa tao mangey do maraw a mangamiring so meyraraod. Ji ko ngawawaw ya meyvazey da so ipananeyteyka a cinedkeran nira do teyngato - panganonong o akes nio Jivatas a kavavatanen no rakoa pinaring Jitanasey. "

" Bonjour à vous mes oncles, mes tantes, mes aînés, mes cadets, mes enfants ... Bonjour à vous, à vous tous, les villageois de Jiraraley ! Par le passé, lorsque je suis allée là-bas pour la première fois, il y a de cela plus de cinquante ans, si on fait le compte des années passées. vous m'avez appris votre langue, "le parler des hommes". Les Iraraley m'ont très bien accueilli et m'ont beaucoup appris. Ils m'ont ouvert leur maison et donné à manger. Ils avaient peu pour vivre mais ils m'ont partagé les meilleurs de tous les poissons, des poissons délicieux destinés aux femmes comme les saupes grises ou les mérous drapeau. A cette époque, on ne buvait pas d'alcool et les hommes étaient sveltes et beaux. De bons amis qui m'avaient beaucoup aidé dans mon travail ont "disparu de la lumière du jour". Je ne dirai pas leurs noms, car on ne dit pas le nom de "ceux qui ont disparu de la lumière du jour". Par le passé, il n'y avait pas d'eau courante dans la maison, pas de toilettes, pas de lumière électrique ... c'était le feu qui nous éclairait. Lors de la "bonne lunaison" (juillet), période de réjouissance célébrée autrefois avec splendeur, des terre-pleins dominant la mer et les maisons d’habitation enfouies dans leurs fosses profondes, résonnaient des nuits entières de longs chants psalmodiés rappelant en écho les hauts faits du passé. Essentiellement des chants de pêche, de longues formes exécutées en solo, à commencer par les anciens et reprises en chœur par tous les hommes de l’assemblée. Je n'ai pas oublié "le travail" effectué lors du rituel de lancement de la grande pirogue gravée Du-Haut ni l'histoire de la grande chèvre de Jitanasey racontée par votre aïeule de Jivatas ... "
Credits
Arnaud, Véronique (CC BY-NC-ND)
Mime_type
application/pdf
Download
CNRSMH_Arnaud_Remerciements.pdf
Title
Fonds sonore de Véronique Arnaud : Traditions, littératures orales et pratiques musicales chez les Yami (Taïwan, 1971-2009) [article blog Hypothèses]
Description
Article rédigé par Aude Da Cruz Lima, publié le 28/11/2019 sur le blog Hypothèses "Consortium Archives des Ethnologues" évoquant le traitement du fonds sonore de Véronique Arnaud.
Credits
Da Cruz Lima, Aude
Title
Film en ligne (version Fr) : Enfants de Diraralei. Toilettes, sommeil et jeux (1997)
Description
Vidéo Hi8, interventions en son direct (langue yami) sous-titrées en français.
A Diraralei, village de l'île de Botel Tobago (près de Taïwan) (1994), les Yami se répartissent en deux lieux, selon leur âge. Les couches de la population la plus âgées de la population résident dans le village originel, tandis que les jeunes occupent souvent temporairement le village du haut. Selon le lieu de résidence, les soins donnés aux enfants sont différents.
Dans l'ancien village, père et mère participent à l'endormissement de l'enfant en le berçant dans son hamac et l'entourant de mélopées et paroles douces, au milieu des bruits de la maisonnée. Pendant l'allaitement et l'habillage, la mère a de nombreux échanges visuels et tactiles avec l'enfant. Dans le nouveau village, ce sont essentiellement les mères qui s'occupent des enfant. Celles-ci délaissent l'allaitement au profit du biberon. De plus en plus souvent, l'enfant est déposé endormi dans son hamac qui n'est plus qu'un lieu de repos. Séances de bain alternent avec jeux, rires et bref échanges avec le père.

Auteur(s) : Véronique Arnaud
Production : CNRS AV (Producteur)

Consulté le 12/04/2021 sur CNRS images.
Credits
Title
Bibliographie de Véronique Arnaud
Description
Credits
Arnaud, Véronique (CC BY-NC-ND)
Mime_type
application/pdf
Download
CNRSMH_Arnaud_bibliographie.pdf
Title
Itinéraire d'enquête de Véronique Arnaud (1971-2017)
Description
Credits
Arnaud, Véronique (CC BY-NC-ND)
Mime_type
application/pdf
Download
CNRSMH_Arnaud_itineraire_enquete.pdf

Corpus

Title Digitized Description Code
Arnaud, collections inédites, île de Lan yu (Taiwan), population Yami (actuels Tao)
Enregistrements sonores inédits effectués par Véronique Arnaud, chercheure française (CNRS), auprès des populations Yami (actuels Tao) de l'île de Lan yu (à Taiwan) depuis 1971 (l'ensemble des supports a été numérisé par Régis Saint Estève). CNRSMH_Arnaud_001
Arnaud, vidéo Film publié par V. Arnaud CNRSMH_Arnaud_002