Collection : Corée, l'art du Sanjo de Geomungo par Lee Jae-hwa

No item
Title
Corée, l'art du Sanjo de Geomungo par Lee Jae-hwa
Original title / translation
Korea, the Art of the Geomungo Sanjo by Lee Jae-hwa
Depositor / contributor
Maison des Cultures du Monde
Document status
Published
Recording context
Studio
Recording period
2011 - 2011
Year published
2013
Access type
metadata
Corpus
Collection Inédit, Maison des Cultures du Monde [en cours de traitement]

Geographic and cultural informations

Populations / social groups

Legal notices

Publisher
Inédit, Maison des Cultures du Monde, Paris
Booklet author
Kim Hae-sook et al.
Publisher reference
W-260146
Legal rights
Restreint (enregistrement édité)

Archiving data

Code
CNRSMH_E_2013_036_001
Mode of acquisition
Don
CNRS depositor
Non
Related documentation
Livret (cf. média associé)
Comments
Record writer
Aude Julien
Last modification
Dec. 2, 2013, 9:45 a.m.
Items finished
Non
Conservation site
CREM

Technical data

Collection size
0 bytes
Number of components (medium / piece)
1
Number of items
0
Archive format
CD, Ø 12 cm

Related media

Media Preview
Title
Couverture du disque
Description
Cet album est le troisième d’une série consacrée à l’art du sanjo coréen à travers différents instruments de musique. Le sanjo est une suite pour instrument mélodique. Il puise dans plusieurs héritages : la musique chamanique improvisée sinawi, l’opéra à un acteur pansori, la musique de chambre aristocratique pungnyu. Aujourd'hui, la plupart des Coréens considèrent cette forme comme la plus représentative de leur musique traditionnelle car, loin d'être figée, elle évolue au fil des générations d'interprètes.
Inventé à la fin du XIXe siècle pour la cithare gayageum, le sanjo est très vite adopté par d'autres instruments, en particulier la cithare à frettes geomungo. D’abord calme et méditative à la manière d’un impromptu, la pièce, composée de plusieurs parties enchaînées, gagne peu à peu en rapidité et en virtuosité, entraînant l’auditeur dans un plaisir physique et émotionnel.
Sans doute moins connu à l’étranger que la cithare à douze cordes gayageum, le geomungo reste pourtant, pour les Coréens, "l'aîné de tous les instruments". Il s'agit d'une grande cithare à six cordes en soie équipée de frettes permettant un travail subtil sur le timbre et sur l'ornementation. Les cordes sont pincées avec un plectre en forme de bâtonnet qui produit aussi bien des sonorités douces et délicates que des attaques franchement percussives.
Lee Jae-hwa appartient à la troisième génération des disciples de Baek Nak-jun, le créateur du sanjo de geomungo. Elle a passé près de vingt ans à étudier ce genre musical auprès de son maître Han Gap-deuk et son travail de reconstitution des différents sanjo de celui-ci lui vaut aujourd'hui le titre de Dépositaire du Trésor immatériel n°16, le sanjo de geomungo.
Credits
Maison des Cultures du Monde
Title
Livret du disque
Description
Credits
Maison des Cultures du Monde
Title
Ecoute en ligne
Description
Player en bas de page
Credits
Maison des Cultures du Monde

Items

No item