item Item : Musique des Toungouses-Oultch _10

Title
Musique des Toungouses-Oultch
Collector
Simonin, Pierre (ingénieur du son)
Collection
Musique de la Toundra et de la Taïga : URSS Bouriates Yakoutes et Toungouses
Recording date
Jan. 1, 1987 - Jan. 31, 1987
Access type
metadata

Geographic and cultural informations

Location
District fédéral sibérien
Location details
Toundra ; Taïga ; Sibérie orientale
Cultural area
Toungouses-Oultch
Population / social group
Toungouzes
Ethnographic context
Les musiques des Toungouses

Le chamanisme et la chasse influencent aujourd'hui encore tous les aspects de la culture des Toungouses et se décèlent dans les jeux, les danses, la littérature orale, le vêtement et la musique.
Chant et musique dérivent essentiellement des appels du chasseur pour attirer le gibier et accueillir les oiseaux migrateurs qui apportent le renouveau saisonnier et symbolise la force et la vie.
L'imitation animale reste sous-jacente, tant à la danse et au jeu qu'au chant et à la musique ; le départ de voix de gorge, le bourdon, la guimbarde, etc., sont souvent destinés à évoquer le brame des rennes.
L'instrument de musique principal reste le tambour. Tambour sur cadre tendu de peau de renne, il possède une vie propre que décrivent les différentes parties de son armature interne de bois ou de métal. Si le tambour a une tête, une gorge, des épaules, un coeur, des hanches, un sexe, des mains et des pieds, c'est parce qu'il représente, à la fois, l'épouse symbolique du chaman (la fille de l'esprit de la forêt, donneur de gibier, conçue sous forme de renne) et le double-animal du chaman lui-même (conçu également sous forme de renne).
La peau ronde ou ovale est touchée par une batte ; le guéo, taillé dans un bois sacré (souvent un arbre frappé par la foudre). Le tambour devient aussi le cosmos et la concentration des mondes inférieur et supérieur. Il porte, selon les peuples considérés, chaque fois un nom différent mais son origine reste la même. Il constitue l'accessoire indispensable de toutes les Kamlanie (cérémonies chamaniquesà qui se déroulaient régulièrement une vingtaine d'années auparavant.
Les autres instruments, les pipeaux : Souninkou, les vièles à une corde : Kzioulankiou TIengkerié, les sonnailles de fer : Rong-Doc-To, les longs roseaux creux mouillés et aspirés servant à l'appel des rennes : Ki-Un-Ki, les cors de bouleau : Bou-Nin-Kou, font partie d'éléments utilisés indifféremment pour les réjouissances ou la vie quotidienne. Pour la fête de l'ours, les Toungouses emploient les Modi-Khupuri ou bâtons courts comme percussion et instruments de jeu et les Oudjajou-Vou, troncs suspendus horizontalement et frappés par des baguettes dures sur le rythme de Tching-Kho. Pour la fête du printemps, les garçons prennent les Vormi-Modi-Khupuri et, en cadence, se battent au bord de la rivière jusqu'au premier sang.
Le chant psalmodié ou lancé à pleine gorge accompagne souvent la danse. Il est soit semi-improvisé, soit totalement fixe (par sa formule magique - par exemple le Gongoï, danse chamanique Üdegeï). Les Telungu, légendes chantées (auxquelles le chanteur ou la chanteuse doit obligatoirement croire) s'accompagnent de petits coups répétés sur des tiges de bois. Le Khopu-Khät, chant mimé, est souvent exécuté en duo ou en groupe. Il existe un art d'imiter les bêtes et, en particulier, les oiseaux, le Tchindawa-Alamaditeh.



Musical informations

Number Composition Vernacular name Interprets
Voix chantée : solo d'homme Rossough-Bou, Ivan
Tambour sur cadre
1 Voix : Solo d'homme Duvan, Mickail
3 Voix chantée : trio mixte Diafu, Boris ; Diafu, Anna ; Diaku, Dina

Archiving data

Code
CNRSMH_E_1987_012_012_003
Original code
DI.1987.012.012U10
Item number
_10
Remarks
10. Teih-Lun-Gou (chant de Kamlanie) : 2'28"
11. Khopu-Khät (chant de pêche mimé) : 1'16"
12. Solo de Sir-Pak-Tak : 1'02"

Textes de Françoise Gründ, avec la contribution de Roberte Hamayon.
Traductions : en allemand par Susanne Fürniss, en anglais par Joséphine de Linde.
Prise de son et enregistrement numérique réalisés par Pierre Simonin au cours des concerts donnés à la Maison des Cultures du Monde en janvier 1987.
Montage : Translab. Photos : Jean-Paul Dumontier DR/MCM
En couverture : dessin original de Françoise Gründ (D.R.)
Collection dirigée par Françoise Gründ. Direction : Chérif Khaznadar.

J. Saadoune, 2022 : Description et métadonnées complétées dans la collection et les items depuis les informations recueillies sur la pochette du disque.

Last modification
Nov. 30, 2022, 11:30 a.m.

Technical data

Media type
Audio
Approximative duration
00:04:46

Related media

Media Preview
Title
Image du livret
Description
Credits
Maison des Cultures du Monde
Mime_type
image/jpeg
Download
R-2768453-1300632391_t6dhESf.jpg