Fonds : Fonds Corneille Jest

Title
Fonds Corneille Jest
Description
Enregistrements inédits et édités collectés par C. Jest en Asie Himalayenne au Tibet, Népal, Inde du nord et Bhoutan de 1960 à 1993
Code
CNRSMH_Jest
Total available duration
79:55:08
Last modification
Sept. 18, 2012, 9:06 a.m.

Related media

Media Preview
Title
Présentation des travaux de C. Jest
Description
Responsable de la "Recherche Coopérative sur Programme Népal"
Extrait de la page de membre du Centre d'Etudes Himalayennes :
Corneille Jest a mené des recherches ethnologiques et socio-économiques sur des populations vivant en milieux extrêmes en Himalaya et en Asie Centrale. Il s’est particulièrement intéressé à la Conservation de l'héritage culturel ainsi qu’aux méthodologies de recherche en sciences sociales. Il a eu des responsabilités dans la formation de chercheurs en sciences sociales (Centre de Formation à la Recherche Ethnologique). Il est le fondateur du Centre de documentation himalayenne situé à Villejuif, qu’il a constamment alimenté et qui compte aujourd’hui plus de 15000 titres. Il est consultant pour l'Unesco dans les programmes “ Homme et Biosphère ” et “ Patrimoine Culturel ”.
Suivi d'une bibliographie détaillée.
Credits
Title
Portrait photographique de C. Jest
Description
Credits
Title
Vidéo en ligne : C. Jest : le Népal, le dolpo
Description
Résumé de l'émission, dont un extrait et accessible en ligne :
Pierre SABBAGH reçoit l'ethnologue Corneille JEST qui revient du Népal, d'un village de la région de Dolpo. S'appuyant sur le film qu'il a tourné et sur les objets qu'il a rapportés, Corneille JEST explique les conditions de vie de ces villageois qui habitent à 2500m d'altitude, dans une vallée isolée, coincée entre plusieurs hauts sommets de l'Himalaya. Il s'intéresse tout particulièrement aux moyens de subsistance de ces paysans népalais : culture de l'orge et élevage, tissage du cachemire et échanges commerciaux avec les Tibétains. Corneille JEST rend compte de la manière dont les tâches sont réparties entre les sexes : la couture est par exemple réservée aux hommes. Le bouddhisme occupe une place importante et les villageois offrent une partie de leurs maigres récoltes aux lamas. L'ethnologue explique comment les bouddhistes analphabètes prient dans cette région du Dolpo. Les objets qu'a ramenés Corneille JEST sont ceux que chaque villageois a toujours sur lui et qu'il tient rangés dans son costume. Briquet, bloc de thé, garde-manger, bol, nécessaire à couture, semelle, moulin à prières, etc... Parmi ces objets, se trouve un curieux médicament : un parchemin sur lequel des prières sont inscrites et dont les Népalais avalent un morceau quand ils sont malades.
Credits
INA
Title
Vidéo en ligne : C. Jest : le Népal, les Newars
Description
Résumé de l'émission, dont un extrait et accessible en ligne :
Pierre SABBAGH reçoit Corneille JEST qui revient du Népal avec un film et divers objets newarais. L'ethnologue a étudié la population neware qui habite dans la vallée de Katmandou et qui, protégée par la hauteur de leur habitat, a conservé les traditions qui étaient celles de l'Inde avant l'invasion musulmane du 12e siècle. Les Newars forment une population urbaine et leur société est constituée en castes. Corneille JEST a tourné des images dans différentes castes comme celle des agriculteurs et celle des artisans qu'il a suivies durant leurs activités ; les artisans travaillent par exemple l'ivoire ou l'argent dont ils font des bijoux. Les Newars sont aussi sculpteurs et l'ethnologue explique le style particulier des sculptures newares qui ornent les temples de Katmandou. Du fait de leur situation géographique coincée entre l'Inde et le Tibet, les Newars pratiquent une religion syncrétique où se retrouvent des éléments bouddhistes et hindouistes. En plateau Corneille JEST présente des objets de l'artisanat newarais ; certains fabriqués pour les Tibétains et le culte bouddhiste.
Credits
INA
Title
Film en ligne : Tarap la vallée aux chevaux excellents
Description
Résumé du film :
Activités quotidiennes et religieuses des habitants du petit village népalais de Tarap, situé dans la vallée encaissée de Dolpo, entourée des montagnes de l'Himalaya.
Les habitants sont de langue et de culture tibétaines. Leur principale activité économique consiste en l'élevage de yacks, chevaux et moutons ; ils fabriquent du fromage, battent au fléau et vannent les récoltes. Les hommes s'occupent des travaux de couture, les femmes tissent et filent la laine. Des enfants jouent à la marelle, des adultes aux dominos.
Les activités religieuses sont très présentes dans la vie du village : prières des moines, activités du chef religieux et relations au sein de sa famille, enseignement des principes religieux, gravure des canons bouddhiques, et nombreuses cérémonies et fêtes religieuses.
Credits
CNRS Images, C. Jest, J-D. Lajoux
Title
Film en ligne : Seto Matsyendranath
Description
Résumé du film :
Lors de la fête annuelle de Seto Matsyendranath, à Kathmandou, la statue de la divinité est sortie du temple pour être promenée dans les rues des quartiers de la vieille ville. La légende rapporte que ceux qui voient la divinité obtiendront le salut.
La statue est d'abord portée dans une châsse par des prêtres bouddhistes jusqu'au char à plusieurs étages somptueusement décoré sur lequel elle est hissée pour être promenée de temple en temple. Une foule très dense de fidèles bouddhistes et hindouistes entoure le char, et participe à la fête. Chacun dépose son offrande, décore le char, implore l'effigie de la divinité Bhaïrev, une multitude s'attèle pour tirer le char géant. Des musiciens jouent, des jongleurs montrent leurs talents.
Credits
CNRS Images, C. Jest, J-D. Lajoux
Title
Film : Ma-Gcig - la mère
Description
Résumé du film :
Description détaillée de la réalisation, au Népal, d'une tan-ka, peinture sur toile représentant Ma-Gcig, divinité dont la vie fut un exemple de foi.
Lors d'un rituel pratiqué pendant un jeûne collectif à Dolpo, la biographie de Ma-Gcig est récitée devant la tan-ka sur laquelle les grands événements de sa vie sont montrés aux fidèles.
Le lama peintre d'une communauté de Ken dessine et peint, selon des règles très strictes, une tan-ka de Ma-Gcig. Il prépare la toile de coton, qu'il tend sur un cadre de bois, blanchit et fait sécher. Sur la surface poncée il trace les contours du dessin d'après un modèle sur papier, et applique au pinceau les couleurs selon leur valeur symbolique et religieuse.
Credits
http://videotheque.cnrs.fr/doc=494
Title
Film en ligne : Fête du milieu de l'été (La)
Description
Résumé du film :
Chaque année la communauté tibétaine du village de Tarap au Népal célèbre le Dbyar Ston, cérémonie du milieu de l'été, qui est à la fois une fête religieuse propitiatoire et la fête de la vallée, et dure une quinzaine de jours. En 1967, la cérémonie religieuse se déroule dans le temple de Ri-bo-bun-pa.
Les jeunes hommes blanchissent à la chaux les murs extérieurs du temple. Une procession accompagnée de musiciens se rend alors au sanctuaire où, tout au long des journées de cérémonie, des textes religieux sont récités, des offrandes déposées et des prières psalmodiées. Les lamas masqués dansent en cercle, en tournant sur eux-mêmes. La cérémonie se termine par le homa, offrandes au feu.
Credits
CNRS Images, C. Jest, J-D. Lajoux
Title
Film : Spré-lo, l'année du singe
Description
Résumé du film :
Dans la haute vallée himalayenne de la Kali Gandaki au Népal, une cérémonie rituelle fait revivre tous les douze ans, l'année du singe, les quatre divinités tutélaires des clans thakali : le monstre marin, la lionne blanche des glaciers, l'éléphant-joyau et le yak produit par lui-même.
Les prêtres des divinités, munis de leurs attributs de fête, marchent vers un village de montagne pour rejoindre la divinité du clan batachang, le yak.
Les trois autres animaux mythiques, personnifiés par des masques, sont aussi sortis de leur réserve secrète et immergés dans la source sacrée pour être purifiés.
Dans une grotte-sanctuaire les prêtres récitent la légende d'origine puis vont chercher les masques dans la source. Le doyen de l'assemblée du village les restaure et les décore longuement.
Quelques jours plus tard on construit la représentation des corps des animaux mythiques, sortes de cabanes recouvertes de tissu. Ils sont portés en procession sur un trajet de près de huit kilomètres reconstituant le cheminement mythique.
Le dernier jour, les masques sont ramenés dans la grotte.
Credits
CNRS Images, C. Jest, J-D. Lajoux

Corpus

Title Digitized Description Code
Jest, Inédits, Asie Himalayenne, 1960-1981
Enregistrements inédits collectés par C. Jest en Asie Himalayenne au Tibet, Népal et Bhoutan de 1960 à 1981 CNRSMH_Jest_001
Jest, Edités, Asie Himalayenne Disques édités à partir d'enregistrements collectés par C. Jest en Asie Himalayenne au Tibet, Népal et Bhoutan de 1960 à 1965 CNRSMH_Jest_002
Jest, Amérique du sud et Antilles, 1979 Enregistrements sonores en cours de traitement et d'identification, supposés collectés par C. Jest CNRSMH_Jest_003